Actualités

par Christophe LAMBLIN

Delecroix SAS investit dans l’innovation et dans une nouvelle usine en Flandre.

Par Christophe LAMBLIN le 23/12/2019 Actualités

Delecroix Harvesting intègre l’innovation dans la récolte de légumes

Cette entreprise qui fabrique des remorques légumières et des tapis de récolte quittera bientôt Blaringhem pour s’installer, mi-février, sur le Parc d’activités de la Verte Rue à Bailleul dans une usine plus spacieuse. Son dirigeant, Jean-François Toubeaux, a pour ambition de doubler son chiffre d’affaires d’ici cinq ans, qui s’élève aujourd’hui à 1,65 M€, tout en augmentant son effectif d’une dizaine de personnes, soit 25 salariés. La clé du succès ? Sa capacité à innover !

Créée en 2003 puis reprise en 2011 par Jean-François Toubeaux, l’entreprise Delecroix a introduit la mécanisation des récoltes en fabricant des machines agricoles destinées à faciliter la vie des cueilleurs et à augmenter le rendement. Avec pour objectif de doubler sa capacité de production et gagner en visibilité, le dirigeant a investi 2,25 M€ dans la construction d’une usine de près de 2 300 m2 à Bailleul, le long de l’A25. “Nous restons implantés en Cœur de Flandre, notre berceau, mais à un endroit plus stratégique au carrefour entre Lille, Dunkerque et la Belgique pour attirer de nouveaux talents tout en gardant nos salariés”, précise Jean-François Toubeaux. Le nouveau site prévoit des postes de travail mieux sécurisés et dotés de ponts roulants pour augmenter la productivité. Côté développement durable, une nouvelle salle de peinture permettra les captations et filtrations des déchets industriels.

La réussite de Delecroix, qui travaille en collaboration avec des écoles d’ingénieurs, repose sur sa capacité à innover. “Nous misons beaucoup sur l’innovation et déposons des brevets chaque année”, indique Christophe Lamblin, le directeur commercial associé. Depuis quelques années, l’entreprise se lance dans de nouvelles niches, pas encore mécanisées, telles que la récolte de melons et de poches d’huîtres.
Le produit phare, une remorque légumière avec un convoyeur dépliable, représente 70 machines par an. Et le marché évolue à la faveur de l’entreprise, notamment dans le bio, avec des surfaces agricoles qui augmentent et des producteurs qui ont désormais besoin de mécaniser leurs récoltes.
Le cueilleur ne multiplie plus les allers-retours à pied entre le champ et la remorque. Il dépose directement ce qu’il glane sur le tapis roulant qui transporte délicatement les produits jusqu’à la remorque légumière. En améliorant ainsi les conditions de récolte, le gain de productivité est de 30 à 50 %.
A l’international, on trouve les produits de Delecroix dans les champs belges, suisses, hollandais mais aussi italiens, israéliens ou américains. 40% de son chiffre d’affaires est consacré à l’export avec un objectif de 50%. Selon Christophe Lamblin, cela permet de “sécuriser l’activité de l’entreprise en cas de mouvements de marchés”.

Esprit d’innovation, fiabilité des équipements, et proximité font partie de l’ADN de Delecroix, tout comme son attachement au Coeur de Flandre que les deux associés voient à la fois comme “un territoire d’industrie et un territoire agricole, au cœur de l’Europe, avec une forte culture du travail”. Quand il s’accorde de rares moments de détente, Jean-François Toubeaux aime se rendre au Mont des Cats qu’il qualifie comme “un endroit magnifique, à part, pour se balader et se ressourcer”- et certainement une belle source d’inspiration pour cet entrepreneur dans l’âme !

En savoir plus : https://delecroix-harvesting.com

Delecroix